Hoochie Coochie Man (parfois (I'm Your) Hoochie Coochie Man) est un standard du blues écrit et composé par Willie Dixon et interprété la première fois par Muddy Waters en 1954. La chanson fut un grand succès, atteignant la 8e place dans le classement Hot R&B/Hip-Hop Songs du magazine Billboard.

 

Hoochie Coochie, à l'orthographe variable, désigne une personne douée de pouvoirs magiques...
"Les gitanes ont dit à ma mère avant que je naisse : tu vas avoir un garçon, mais pas n'importe quel garçon"
"A son of a gun" (expression équivalente à Son of a bitch (fils de pute !) mais qui a un sens plus admiratif que péjoratif ("quel enfoiré, ... un sacré pistolet !")
L'auteur se lance ensuite dans la description d'un jeune homme dont le Monde entier va entendre parler : un type qui armé de grisgris, de talismans, amulettes, fétiches, portebonheur, va se trouver investi de pouvoirs qu'il exercera en particulier sur les femmes...
Il fait référence ici à la panoplie du sorcier vaudou "black cat bone" os de chat noir, fétiche d'origine vaudou sensé faire naître l'amour ou ramener le ou la partenaire infidèle, "mojo" charme confectionné à partir de différents ingrédients tels que la poudre de serpent ou de crapaud (voir le sorcier du coin pour plus de précisions !: ;),
"John The Conqueroot " racine du conquérant... le talisman le plus puissant dans la culture afroaméricaine
(racine de mandragore ??)
"La septième heure du septième jour du septième mois" ...
Dans le troisième couplet, Willie Dixon utilise la symbolique du chiffre 7 que l'on retrouve dans différentes cultures. Le chiffre 7 est généralement synonyme de porte bonheur. L'auteur l'évoque également dans un autre morceau de sa composition : the seventh son rappelle qu'il est lui-même
le septième enfant né le septième mois et qu'il considère avoir été plutôt chanceux...
Sinon, I'm your Hoochie Coochie Man a été enregistré par des artistes aussi célèbres que Muddy Waters pour la première fois en 1954, par Freddy King, Jimi Hendrix, Jimmy Smith, Clarence Edwards...